• Histoire de sang

    Histoire de sang

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours vécu seul dans ma petite maison en campagne. Je n’ai eu, pendant des années, comme seule compagnie, que les animaux de la forêt avoisinante. Je ne me suis nourri pendant des années que grâce à la chasse, et aux animaux que je trouvais près de ma demeure.

    Je recevais peu de visites de l'extérieur. Lorsqu'une personne de la ville venait me voir, cela se terminait toujours de la même façon. C'est tragique, mais je crains de devoir vivre seul à jamais.

    Un jour, quelqu’un est venu chez moi. C’était un jeune homme, bien habillé avec un costume noir, un homme qui venait de la ville. Lorsqu’il me vit, il parut effrayé, comme tous les autres. Je n'ai jamais compris pourquoi ils semblaient tous si terrorisés en me regardant. Suis-je si hideux que ça? Je l'ignorais, je n'avais pas de miroir chez moi.

    Sa peau était douce et lisse, je n’arrêtais pas de fixer son magnifique visage pendant qu’il me parlait de je ne sais quelle maison que je pourrais acheter en ville. Il s’arrêta plusieurs fois en me fixant. Il commençait à transpirer de peur, cela m’excitait de plus en plus. Je ne comprenais pas d’où venait cette fébrilité, mais  chaque fois qu’une personne de la ville me rendait visite, j’entrais dans cet état de transe. Je me sentais tellement bien, et ce jeune homme était tellement beau… Je m’approchai délicatement de lui et lui caressai le visage avec douceur. Le jeune homme prit peur et commença à se débattre, jusqu'à parvenir à s’enfuir de la maison. Je le rattrapai avant qu’il n’arrive à sa voiture. Je serrai mon corps contre le sien, prêt à le prendre de force s'il le fallait. Je respirai délicatement son cou tentant. J’avais envie de lui, de son sang si chaud. Je le poussai contre terre et jouai un moment avec lui en caressant son corps si doux. Je ne pus résister très longtemps à la tentation et le mordis. Je  le vidai de son sang, comme tous les autres, puis j’enterrai le corps dans la grande fosse se trouvant derrière chez moi. Cela fait des siècles que je vis de cette façon car je suis un être des ténèbres.


  • Commentaires

    1
    paulette
    Vendredi 8 Janvier 2010 à 16:20
    j'aime beaucoup cette histoire, on ne doute pas trop qu'on parle d'un vampire jusqu'a la fin, et encore, parfois on se demande ^^, bravo
    2
    eroine1 Profil de eroine1
    Vendredi 8 Janvier 2010 à 18:15
    heu si quand même je pense que je mets assez de trait dans mes phrases pour dire qu'il s'agit d'un vampire
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :